En tant qu'activité essentielle, nous continuons à travailler au niveau national et international. Afin de garantir votre sécurité nous pouvons organiser des visites virtuelles pour garder les distances. Nous avons également la possibilité d'organiser des transports logistiques pour les institutions (médical, pharmaceutique et alimentaire).

Retour à la page d'accueil de Genné

Déménager de la Belgique vers les États-Unis : tout savoir sur ce déménagement outre-Atlantique

Des raisons personnelles ou professionnelles vous poussent à quitter la Belgique, destination les États-Unis ? Les particularités et formalités douanières propres à ce déménagement intercontinental vous sont exposées ci-dessous.

Paysage new-yorkais, avec la Statue de la Liberté en avant-planDéménager au pays de l’oncle Sam : trois options pour le transport des effets personnels

Comme pour un déménagement Belgique-Canada, l’acheminement des biens de déménagement de la Belgique vers les États-Unis peut se faire selon trois moyens différents :

  • Par voie aérienne : cette option est à privilégier pour les effets personnels de première urgence, ou pour les petits volumes de biens. Le poids constituant un facteur décisif dans le coût de cette opération, les biens de déménagement sont dès lors emballés dans des caisses en carton rigide, de loin plus légères qu’un équivalent en métal ou en bois. Cette méthode est la plus onéreuse des trois ;
  • Par container maritime : c’est la solution la plus souvent privilégiée en raison de son coût et de la possibilité qu’elle offre d’importer de grandes quantités de biens ;
  • Par caisse maritime : les caisses en bois étuvé sont utilisées lorsqu’il est question de déménager par cargo de petites quantités de biens inférieures à 10 m3.

Si vous optez pour la voie maritime, qu’il s’agisse de caisses en bois ou d’un container, sachez que vos effets personnels partiront du port d’Anvers et seront acheminés jusqu’à l’un de ces trois points de destination portuaires, selon votre future adresse de résidence :

  • La côte Est : à titre informatif, le transport de biens par bateau depuis la Belgique jusque New-York nécessite 11 jours de voyage de port à port ;
  • La côte Ouest : un déménagement vers la côte Ouest exige un long détour à travers le canal de Panama. En résulte un temps de voyage nettement plus conséquent, avoisinant les 35 jours pour la Californie (Los Angeles, San Francisco) ;
  • Le golfe du Mexique : ce point de chute portuaire est intéressant pour les personnes déménageant en Floride, en Alabama, dans le Mississippi, en Louisiane et au Texas.

Formalités de douane pour un déménagement Belgique-États-Unis

Les conditions d’importation de biens sur le sol américain se sont durcies depuis les attentats du 11 septembre 2001. Tous les containers sont désormais scannés et contrôlés par la douane. Cela implique que le déménageur doit, au préalable, dresser des inventaires concis, étiquetés et numérotés des effets figurant dans le container. Aucune dénomination vague pouvant piquer la curiosité des douaniers n’est acceptée. Un intitulé « Divers » sera par exemple suspicieux. Ensuite, une multitude de biens est interdite à l’importation aux USA :

  • Tout produit lubrifiant, anti-gel, inflammable ou explosif (feux d’artifice, bouteilles de propane, pots de peinture, …) ;
  • Toute plante et produit alimentaire frais ;
  • Tout gaz comprimé (extincteurs, bombonnes de plongée, …) ;
  • Tout produit corrosif (batteries de voiture, …) ;
  • Toute arme, même les armes démilitarisées ;
  • Pour ce qui est du déménagement de biens par voie aérienne uniquement, toute pile et batterie (d’ordinateur, de tablette, de téléphone portable, …) est interdite. Celles-ci doivent être ôtées du matériel électronique qu’elles alimentent avant l’embarcation.

Certains effets peuvent être importés mais font l’objet d’une autorisation préalable délivrée par le NWID. Ces biens sont soumis à des règles extrêmement strictes et ne peuvent être importés qu’en quantités raisonnables. Il s’agit notamment des boissons alcoolisées, de l’alimentation en conserve, de la nourriture pour bébés, de l’eau et du soda.

À noter également que depuis le 11 septembre 2001, la présence physique de l’importateur est exigée par les autorités le jour du passage des biens à la douane.

Importer ses biens de déménagement aux États-Unis : une opération qui demande de s’acquitter de plusieurs documents douaniers

Il revient à l’entreprise en charge de ce déménagement à l’international d’envoyer les documents dûment complétés aux agents de destination américains préalablement à l’importation. Par « documents », comprenez notamment :

  • L’acte de bioterrorisme portant sur l’importation de produits alimentaires : ce document est à l’attention de la FDA (Food And Drug Administration). Elle lui permet d’inspecter les produits alimentaires, d’identifier les sources immédiatement antérieures et les destinataires ultérieurs des produits alimentaires, y compris leur conditionnement. Cette procédure permet de faire face aux menaces potentielles de graves conséquences sanitaires ou de mort humaine ou animale ;
  • Le formulaire de douane 3299 : celui-ci inclut trois composantes principales. La première est une déclaration d’entrée des effets personnels non accompagnés. La deuxième est un document pour l’administration des Finances du service des douanes dans lequel sont stipulées les raisons du déménagement (employeur, fonction professionnelle, type de business, type de contrat, …). La troisième composante de ce formulaire est le Power of Attorney ou Contrat de mandat, qui donne aux autorités douanières le pouvoir, en cas de doute, d’ouvrir et de fouiller le container.

Vous prévoyez d’élire domicile outre-Atlantique ? Pour un déménagement de qualité, faites confiance à la Maison Genné !

Des renseignements ? Un devis gratuit ? Contactez nos déménageurs en Brabant wallon ! Nos collaborateurs se feront un plaisir de satisfaire vos demandes dans les plus brefs délais.